La France n’est pas à vendre : Oui à l’écologie, NON au saccage de nos territoires par l’éol

Propriétaires de châteaux à sauver dont Guédelon, la famille Guyot lance un cri d’alarme. Dans une très belle lettre ouverte aux élus de la Vienne, ils disent Non au saccage de nos territoires par l’éolien.

Ici, c’est le Château de Turnon qui se trouve menacé : des soutiens officiels de poids, mais un projet éolien le mettrait en péril.

La France n’est pas à vendre : Oui à l’écologie, NON au saccage de nos territoires par l’éolien ( LETTRE D’INFORMATION FED : 17 mars 2018)

 

Lettre ouverte à Nicolas Turquois, Député de la Vienne, circonscription de Loudun
C.C : à l’ensemble des élus du Pays de Loudun et du Richelais, du Lencloîtrais et du Mirebalais


La France n’est pas à vendre : Oui à l’écologie, NON au saccage de nos territoires par l’éolien

Monsieur le Député, Je tenais tout d’abord à vous remercier de cet échange qui m’a permis de connaitre votre
position en faveur de l’éolien et de vous exprimer à la fois ma vive émotion et ma déception de ne pas vous voir
prendre la tête du mouvement qui conteste certains projets éoliens absurdes pour dans le Nord de la Vienne
comme votre collègue, le député, JeanMichel Clément le fait avec courage pour le Sud de la Vienne. Si vous
avez pris la peine de me contacter, c’est que l’avenir de votre circonscription vous tient à cœur. C’est pourquoi il
me semble important de vous adresser cette lettre ouverte.

Notre famille (Jacques, mon mari, son frère Michel, mes enfants Lancelot et Edouard, jeunes entrepreneurs de
23 et 25 ans) est reconnue au niveau national en tant qu’acteur économique positif pour les territoires ruraux
dans lesquels nous nous implantons.

Mais avant d’investir plusieurs millions d’euros dans le sauvetage du château de Purnon, monument majeur du
Pays de Loudun et sa valorisation touristique en l’ouvrant au public, nous nous tournons vers les élus du territoire.

Car Purnon est directement menacé par plusieurs projets éoliens industriels, à commencer par celui de
Doussay qui impacterait directement pas moins de 7 monuments historiques (4 châteaux, 3 églises) et se situerait
à un kilomètre d’une zone Natura 2000 connue pour la richesse de sa faune aviaire (dont l’outarde canepetière
emblématique du Poitou, et particulièrement en danger).

C’est d’ailleurs à ce titre que ce projet avait été rejeté une première fois par la préfecture de Poitiers. Quelle
logique d’insérer un parc d’éoliennes dans cette zone d’une grande richesse naturelle et culturelle au fort potentiel
de développement ?

Les efforts de valorisation touristique en cours depuis plusieurs années, (Center parcs, Château de la Motte
Chandonniers, mémorial du Poitou à MontssurGuesnes etc.), financés par la puissance publique et des acteurs
privés passionnés, sont condamnés si les actuels projets éoliens qui menacent cette zone ne sont pas combattus
par une majorité d’hommes et femmes politiques réunis sous une seule et même bannière de défense de
l’économie locale, du patrimoine, de la santé, du cadre de vie, et de la propriété privée des habitants de la Vienne. …

Monsieur le Député, le château de Purnon, la commune de Verrue seront les premières victimes de la fuite des
acteurs touristiques de votre département.

Le maire de Verrue veut pourtant nous garder sur son territoire : il veut que le château de sa commune soit
ouvert au public. Il s’est engagé à dire NON aux projets éoliens pour lesquels il a été approché … la semaine
dernière.

Les communes limitrophes de Doussay, sur la communauté de communes de Lencloître, et de Chouppes, sur la
communauté de communes de Mirebeau, comme celle de Ceaux en Loudun et de Nueil sous Faye ont elles le
droit de condamner pour l’intérêt individuel de quelques propriétaires terriens le développement de l’ensemble
d’un territoire ?

Députés, sénateurs, conseillers départementaux, maires, conseillers municipaux, résistez et opposezvous par
des décisions courageuses et médiatiques à ce développement anarchique et non démocratique de l’éolien.

Par votre exemple, vous pouvez montrer le chemin du courage au pays tout entier : NON la FRANCE n’est pas
à VENDRE !

Je suis reconnaissante à Madame Isabelle Francois, maire de Messemé d’organiser la réunion publique de vendredi
16 mars à 20H30 à la salle polyvalente et d’être ainsi la première à montrer aux élus du territoire leur POUVOIR
de dire NON.

Monsieur Turquois, je vous remercie d’être présent à cette réunion fondatrice de l’engagement des citoyens
contre ce scandale d’état.
Nous n’imaginons pas un seul instant que vous ne soyez pas à nos côtés à cette étape capitale du combat
démocratique contre le pouvoir des capitaux de grands groupes industriels européens qui ne cherchent pas à
défendre l’intérêt général mais à s’enrichir au détriment des territoires ruraux.

 
 

Extrait de la Lettre ouverte SOS Château de Tournon Vienne

Autre texte intéressant :

https://www.lesechos.fr/2018/03/vent-de-fronde-contre-leolien-987441

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.