Méthanisation en Seine et Marne

Vous êtes étonnés en passant sur la N4 entre la capitale et la Marne de voir surgir des chantiers qui se révèlent être ceux de futurs méthaniseurs. Ce n’est pas un hasard. Ce département a signé une Charte pour soutenir la création de méthaniseurs. L’éolien est peu visible par là. Ils ont choisi la filière de la méthanisation.

Par contre c’est la méthanisation à la ferme qui a été retenue ! Pourquoi la Marne, elle, a choisi de dire oui à de grosses exploitations de 30 000 tonnes par an dans des villages dont les habitants n’en voulaient pas comme l’a montré la consultation publique aux Essarts lès Sézanne ou à Congy.

Une filière d’avenir, respectueuse de l’environnement…

Afin de soutenir le développement de la filière méthanisation en Seine-et-Marne, le Département a signé le 22 juin dernier la charte CapMétha77 aux côtés de la Préfecture de Seine-et-Marne, la Chambre d’agriculture de région Île-de-France, la Région Île-de-France, l’ADEME Île-de-France (Agence de la transition écologique), l’Union des maires et des EPCI de Seine-et-Marne, le Syndicat départemental des énergies de Seine-et-Marne, GRDF et GRT Gaz.

Les signataires de la charte CapMétha77 ont comme ambition commune de développer la filière méthanisation sur le département. Leur objectif : réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la qualité de l’air, augmenter la production locale d’énergie renouvelable pour les usages résidentiels et une mobilité décarbonée au bioGaz Naturel Véhicule, soutenir la valorisation des sous-produits agricoles et des déchets organiques dans une logique d’économie circulaire locale, et diversifier les activités économiques dont celles en lien avec l’activité agricole.

Chiffres-clés

  • 12 méthaniseurs agricoles alimentent en gaz vert les réseaux seine-et-marnais, soit l’équivalent de plus de 48 000 logements chauffés en biogaz.
  • 290 000 ménages (sur 540 000) devraient être alimentés en gaz pour les usages quotidiens (chauffage et autres usages domestiques) à l’horizon 2030

… et du cadre de vie des habitants

La production de biogaz 100% renouvelable est un atout pour la transition énergétique et écologique du territoire. La Seine-et-Marne est un des départements français les plus dynamiques en matière de méthanisation à l’injection et le premier pour l’Ile-de-France avec 12 unités de méthanisation à la ferme en service et une soixantaine de projets à différents stades d’avancement. Une nouvelle technologie de « compresseur intelligent » (dite du « rebours ») déployée par GRDF et GRT Gaz, et qui sera mise en service à Mareuil-lès-Meaux en 2020, permet de lever certaines contraintes du réseau et ainsi favoriser le déploiement des futurs projets.

La charte CapMétha77 engage les signataires sur l’objectif partagé de couvrir 75% des besoins résidentiels en gaz d’ici 2030 avec un gaz 100% renouvelable produit localement, soit une production de 2 500 GWh/an, ce qui s’inscrit dans le scénario de renforcement de l’efficacité énergétique et de développement d’une mobilité décarbonée de la région.

Cet engagement pour une politique volontariste de développement de la méthanisation concerne en particulier la méthanisation à la ferme, en raison des caractéristiques du territoire et des besoins plus importants d’accompagnement des exploitants agricoles. Il tient compte des attentes des habitants et des élus, pour une meilleure intégration et appropriation locale des projets.

Les objectifs portés par CapMétha77 s’inscrivent parfaitement dans ceux fixés par la Programmation pluriannuelle de l’énergie 2019-2028 et la Stratégie nationale bas carbone. Signée pour une durée de 5 ans, soit jusqu’en 2025, cette charte pourra le cas échéant être renouvelée pour une durée supplémentaire de 5 ans, après évaluation au regard des indicateurs de son plan d’action.
https://www.seine-et-marne.fr/fr/actualites/la-seine-et-marne-pionniere-de-la-methanisation-en-france

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.