Sondages opposés : Pourquoi ?

Pour l’acceptation de l’éolien sur le territoire, il est normal que les riverains et les promoteurs sortent des sondages qui ne sont pas d’accord dans leurs conclusions. « On fait dire ce qu’on veut aux chiffres », est un proverbe bien connu. Bien que les statisticiens aient des règles strictes dans l’élaboration des sondages ! Il suffit de ne pas être trop regardant dans le panel interrogé mais aussi de poser la question de manière ambiguë. Quel mode de chauffage plébisciteriez-vous ? Le fioul est désormais interdit, il ne peut donc plus apparaitre dans les réponses ! Faut-il encourager la filière des ENR, réponse OUI mais en voulez-vous vous-même la réponse est NON!

Par contre quand il s’agit de l’ADEME, de la CHAMBRE d’AGRICULTURE ou de la Région Grand-EST, il est étrange de voir que les chiffres fournis sont sans nul doute ceux du monde des ENR.

La preuve en est la lettre de Climaxion de juin 2022 magazine du Grand-Est qui cite le plébiscite des français à 96 %.

Mais à trop exagérer, n’est-ce pas scandaleux ?

https://www.climaxion.fr/blog/questions-frequentes/francais-plebiscitent-energies-renouvelables

« Les Français plébiscitent les énergies renouvelables ! Qualit’EnR a dévoilé, récemment, la 10e édition de son baromètre “les Français et les EnR”. L’image des énergies renouvelables est toujours très bonne au sein de la population française !

Année après année, les Français aiment les énergies renouvelables. C’est ce qui ressort du 10e baromètre “Les Français et les EnR” établi par Qualit’EnR avec l’institut OpinionWay. Pour 9 Français sur 10, les énergies renouvelables sont perçues comme respectueuses de l’environnement. »

« 96% des Français estiment qu’il faut encourager les filières EnR et pour autant d’entre eux, la confiance dans les technologies de production d’EnR est très bonne. La proportion de ménages disposant d’un équipement de ce type au domicile augmente (44%, + 3 points par rapport à 2019), mais cette part n’est pas (encore) majoritaire. Un tiers des personnes interrogées envisagent toutefois d’acheter des équipements utilisant les EnR prochainement (+ 7 points par rapport à 2019). »

Est-ce que ces chiffres sont représentatifs de l’avis des campagnes qui répondent consciencieusement aux enquêtes et consultations publiques sur éolien et méthanisation et qui ne sont pas écoutés ?

Et maintenant les politiques veulent nous faire croire qu’on aime l’éolien en mer ! Mais que diront les habitants des zones côtières et les touristes quand l’horizon sera envahi d’éoliennes. Certains pensent sûrement que c’est le moyen d’éviter un parc près de chez eux. Ne soyez pas dupes : ce sera en plus des parcs terrestres !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.